Hong Kong : un terrain d’accueil très prisé des investisseurs

février 1, 2017

Le 20 avril 2011, Hong Kong redore son blason en signant un accord avec la République populaire de Chine et la France. De nouvelles réglementations viennent assouplir les politiques fiscales et juridiques entre les Etats. Elle consiste notamment en l’introduction d’une convention bilatérale commune afin de ne pas surtaxer les entrepreneurs dans l’exercice de leur activité. Découverte d’un marché en plein effervescence.

Un régime fiscal libératoire

Une enquête du CNUCED  le World Investment Report 2010 place Hong Kong en 4ème rang mondial parmi les pays les plus receveurs d’investissements directs à l’étranger. Rien d’étonnant lorsque l’on s’aperçoit que le régime fiscale hongkongais applique une fiscalité très  « hospitalière ». En effet, le taux d’imposition de 17.5% est applicable sur la seule base des projets réalisés. En d’autre terme, les impôts sur les dividendes et sur les plus values ne sont pas soumis à aucune taxe.  Une politique fiscale qui a permis de consolider une économie stable et un système bancaire très efficace. Ce marché émergent redonne un nouveau souffle aux entreprises désireuses de développer leur activité à l’internationale.

Une position stratégique

Appartenant aux régions administratives spéciales de la République populaire de Chine, Hong Kong détient une position stratégique par son accès direct au marché chinois. Une opportunité qui prédispose les investisseurs à s’établir sur un marché porteur. Cette place stratégique doit aussi son succès à la performance de ses infrastructures et de sa  sécurité juridique. Ces atouts lui confèrent sa place de leader international pour ses exportations et ses capacités de production.

Un programme performant

Force est de constater que Hong Kong a l’avantage de pérenniser sur un marché politiquement stable dont la législation légère permet la libre circulation des informations. Les investisseurs l’ont bien compris et peuvent à juste titre s’installer librement, enregistrer leur marque sans être citoyen hongkongais. A d’ailleurs été mis en place un programme visant à faciliter l’intégration économique de ces derniers à l’image du programme d’investissement de capital entrant. Nouvellement constitué, il facilite le droit à la résidence pour les contribuables étrangers permettant ainsi le libre investissement sur des actifs sans nécessairement rejoindre une entreprise.

Ces dispositions fiscales avantageuses invitent les investisseurs à investir de plus en plus offshore. Conscient de ces opportunités, CALAY Banking™ offre ces services bancaires et fiduciaires également à Hong Kong. Pour plus d’information, consultez nos services à Hong Kong.

RELATED POSTS

Pourquoi créer une société offshore ?

Qu’est-ce qu’une société offshore ? Une société offshore est une société qui est située en dehors de votre pays de résidence, la plupart du temps dans une juridiction fiscalement avantageuse. Elle permet de ne pas payer beaucoup d’impôts et n’est pas autorisée à...

Plan de sauvetage pour Dexia

Tout le monde semble désormais s’accorder sur le fait que la Grèce ne sera pas en mesure de payer au  moins 50% de sa dette nationale. Cette dernière ayant été principalement contractée auprès de banques Européennes, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour qu’une...

RECENT POSTS

Ouvrir un compte bancaire professionnel au Royaume-Uni

Malgré ce que l’on peut lire sur internet, l’ouverture d’un compte bancaire au Royaume-Uni n’est plus possible pour les non-résidents, et les comptes professionnels n’y échappent pas ! Mais pourquoi ce refus de la part des banques britanniques ? Les problématiques...

Pourquoi créer une société offshore ?

Qu’est-ce qu’une société offshore ? Une société offshore est une société qui est située en dehors de votre pays de résidence, la plupart du temps dans une juridiction fiscalement avantageuse. Elle permet de ne pas payer beaucoup d’impôts et n’est pas autorisée à...

L’anonymat Bancaire: Mythe ou Réalité

La lutte contre l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent rend l’anonymat bancaire de plus en plus complexe, voire impossible dans certaines juridictions. L’échange automatique d’informations mis en place en 2014 par l’OCDE y est pour beaucoup. Cet accord oblige...

Crise du Golfe – Qatar: Une bonne leçon Offshore!

Crise du Golfe - Qatar Depuis ce lundi 5 juin 2016, les pays du Golfe avec l’Egypte ont cessé toutes relations diplomatiques et ont appliqué mutuellement divers sanctions envers le Qatar. Le gouvernement Qatari est, officiellement, accusé de financer et d’encourager...

Need a Bank Account?

Get in touch with us today!

Prenez un RDV avec nous

Remplissez le formulaire pour prendre un RDV avec nous!

You have Successfully Subscribed!